bois de chauffage

L’essence utilisée comme bois de chauffage va influer fortement sur la qualité de votre combustion et la performance de chauffage au bois.

Les types d’essences de bois de chauffage

Les essences de bois sont classées en deux grandes familles selon leur densité :

  • les feuillus durs (chêne, hêtre, frêne, châtaignier, charme, noyer, robinier faux-acacia, arbres fruitiers, etc.) ;
  • les résineux (épicéa, sapin, pin, mélèze, douglas) et feuillus tendres, (peuplier, saule, aulne, bouleau, etc.).
bois de chauffage bois de chauffage

bois de chauffage

Le chauffage domestique au bois ayant souvent un aspect important de spectacle des flammes et la plupart des installations étant encore dépourvues de système de stockage de chaleur (hydroaccumulation, poêles de masse), les feuillus durs sont traditionnellement les plus appréciés pour cette utilisation, à l’exception du châtaignier qui nécessite l’utilisation d’un pare-feu car il éclate et produit des étincelles lorsqu’il brûle.

Les feuillus tendres et les résineux brûlent plus vite. S’ils sont mal stockés, ils se dégradent rapidement. Ils sont néanmoins appréciés pour leur température de combustion élevée qui améliore le rendement des appareils et permet une montée rapide en température.

  • Le sapin et l’épicéa ont le même pouvoir calorifique mais le sapin produisant moins de résine, il génère moins d’étincelles.
  • Le pin et le mélèze sont de bien meilleure qualité, mais sont moins répandus.
  • Le bouleau est souvent utilisé pour les cheminées, car il donne une belle flamme (claire, légèrement bleutée) et un bon arôme. Il brûle relativement rapidement.
  • Le hêtre est considéré comme le bois de chauffage idéal car il donne une belle flamme et de bonnes braises presque sans étincelles et possède, en outre, un très haut pouvoir calorifique. L’apport énergétique / calorifique du bois de hêtre est souvent cité comme une référence par rapport à d’autres bois. Son odeur est généralement très appréciée, c’est la raison pour laquelle le fumage des denrées alimentaires est fait principalement sur bois de hêtre.
  • Le chêne a de multiples usages. Il donne de bonnes braises mais une flamme moins belle. Le pouvoir calorifique est encore un peu plus élevé que celui du hêtre, et la combustion est la meilleure. Le chêne contient beaucoup de tanins nécessitant une bonne aération. Il est donc bien adapté pour les fours, mais pas pour les cheminées ouvertes.
  • Le charme commun, de même que le chêne, a un très haut pouvoir calorifique. Il donne une belle flamme et brûle longtemps. Comme le frêne et le robinier faux-acacia, il est particulièrement difficile à couper et émousse donc vite les chaines des tronçonneuses. Le frêne donne la plus belle flamme. Il est idéal pour les cheminées, car il produit peu d’étincelles.

le pouvoir calorifique des essences de bois

Le pouvoir calorifique est indiqué à volume égal et pour un même degré d’humidité, sur base du pouvoir calorifique du hêtre (fixé arbitrairement à la valeur 100).

Essence Pouvoir calorifique
Charme 110
Hêtre 100
Frêne 97
Robinier 97
Chêne 96
Orme 96
Bouleau 93
Châtaigner 89
Érable sycomore 84
Mélèze 84
Pin sylvestre 78
Tilleul 76
Aulne glutineux 71
Épicéa 68
Sapin blanc 64
Pin Weymouth 60
Peuplier euraméricain 60
Peuplier tremble 60

Tarif du bois de chauffage

Le prix d’un stère de bois (environ 1m3) varie selon une fourchette allant de 30 € à 100 € (données approximatives en fonction des régions et des dimensions).
Le professionnel du bois de chauffage vous garantit la qualité du bois (essences et séchage), même si les prix sont en général plus élevés.

Le tarif du bois varie en fonction :

  • Du type de bois : par exemple, le chêne est un bois plus dense et donc plus énergétique mais il met plus de temps à pousser que d’autres essences comme le sapin ou du bouleau. Il coûtera donc plus cher.
  • De la longueur des bûches: des bûches de 1 mètre représentent moins de travail (manutention, découpe, transport) que des bûchettes de 33cm. La taille « habituelle » des bûches pour le grand public est de 33 cm.
  • De la région: selon les régions, les quantités de bois sur le marché peuvent varier. Dans certaines régions, il y a moins de forets et donc moins de bois sur le marché.

Les pellets ou granulés de bois, produits manufacturés à base de sciure de bois compressée. Son prix se situe entre 180 à 350 € la tonne. Le coût est supérieur à du bois brut mais le rendement énergétique de ces produits est plus important. Le taux d’humidité est inférieur à 10 % et les granulés de bois ne produisent que moins de 1 % de cendres. Ramené au prix du Kwh, le coût est légérement supérieur au prix du bois brut. (sur base données Ajena)

Les briquettes appelées également bûches densifiées proviennent du compactage des résidus des scieries. Ce sont des bûchettes qui mesurent une vingtaine de centimètres et qui peuvent êtres utilisées dans les foyers ouverts ou fermés, les poêles, les chaudières à bûches, les inserts.

le stère de bois

le stère de bois initial en bûches de1 mètre de longueur occupe par définition 1 m³. Si les bûches sont coupées en deux le bois n’occupe plus que 0,8 m³. Si les bûches sont est en trois le volume occupé par le bois n’est alors plus que de 0.7 mètres cubes.

0,6 à 0.7 m³ de stères de bûches déchiquetées correspondent 1 m³ apparent de plaquettes (MAP), qui correspond à 1000 kWh.c’est l’équivalent de 100 litres de fioul ou 220 kg de granulés bois.



One Response to “bois de chauffage”

  1. [...] poêle à bois utilise un combustible économique, la bûche de bois le plus souvent, et surtout dont les prix ne sont pas amenés à augmenter significativement, comme [...]

Leave a Reply